Formation LMD

Master Politiques publiques parcours Transformation numérique et territoires

Nature :
Formation diplômante
Diplôme national
Type de diplôme :
Master
Durée des études :
2 ans
Année post-bac de sortie :
Bac + 5
Niveau de sortie :
Niveau I
Lieu(x) de formation :
Campus de Fontainebleau
Accessible en :
  • Formation initiale
  • Formation continue

Domaine : Droit - Economie - Gestion
Mention : Politiques publiques
UFR/Institut : UPEC - Ecole internationale d'études politiques
UPEC - IUT Sénart / Fontainebleau (IUT de Seine et Marne Sud)

Capacité d'accueil

Formation initiale :
30 étudiants pour chacune des 2 années du Master

Formation continue :
15 étudiants (formation entièrement en distanciel)

Objectifs

Le Master politique publique est un diplôme délivré en deux ans. Il forme des cadres, des experts et des chargés de missions impliqués dans la conception, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques publiques. Il est structuré autour d'une alternance de périodes d'enseignement (pluridisciplinaire) et de stages : le stage de fin d'année en M1 (4 à 6 mois) et deux stages en M2 (2-3 mois au semestre 3) et 4 à 6 mois à la fin du semestre 4. Nos diplômés exercent soit directement dans les administrations et institutions publiques soit indirectement en tant que conseil ou prestataire en ONG, association ou entreprise privée. L'obtention du Master permet aussi de candidater à une inscription en doctorat de science politique et/ou de sciences sociales.

Compétence(s) visée(s)

Le master Politiques Publiques, parcours Transformation numérique et territoire forme des étudiants, en formation initiale, et des décideurs publics, en formation professionnelle, à être spécialistes de la donnée publique au sein des administrations nationales et locales. Etudiants et décideurs publics acquerront une culture informatique à la fois technique et théorique (programmation, graphes sociaux, intelligence artificielle). A l'issue de la formation vous pourrez animer des communautés de réutilisateurs de données, réaliser des analyses de données, assurer une veille stratégique des réutilisations de données, mener une réflexion sur l'impact de l'ouverture des données, participer aux communautés de réutilisateurs de données publiques. Ces solides compétences dans le domaine de l’ingénierie informatique vous mettront en capacité de cerner les enjeux politiques et civiques du numérique, de dialoguer avec les professionnels et d’intervenir sur le recueil, la construction et l’usage des données publiques. Mais les étudiants acquièrent aussi de solides compétences dans le pilotage de l’action publique et l’analyse des problèmes publics ainsi que des compétences transférables (maîtrise de l'expression écrite et orale, raisonnement organisé). Enfin, au-delà des outils et savoirs acquis, les étudiants développent leurs capacités d'autonomie et les compétences du travail en équipe.

Poursuites d'études

Le suivi du séminaire recherche et l'implication des enseignants chercheurs du LIPHA dans la formation académique permettent aux étudiant.e.s de préparer le projet de recherche qui leur permettra de candidater à l'entrée en doctorat (en science politique et plus largement aussi en sciences sociales).

Débouchés professionnels

Les 3 principales cibles professionnelles d'un master en politiques publiques sont de former aux professions attachées aux affaires publiques (métiers du politique, administration publique, secteur associatif, entreprises partenaires des organismes publics) ; préparer une insertion dans la fonction publique (par le concours de catégorie A notamment) ; initier à la compréhension et à la pratique concrète de la recherche en science politique (professions exigeant le doctorat).
 
Ce parcours prépare plus particulièrement aux métiers du conseil ou de la gestion de projet numérique (Conseillères et conseillers en stratégie numérique, chargés et chargées d’études numériques) ou de la modération (modérateur de médias sociaux / gestionnaire de communauté virtuelle – de communauté de pratiques/ Conseiller de stratégie Web et e-Réputation / spécialiste en marketing numérique). La formation s’adresse aussi à celles ou ceux qui envisagent de devenir les administrateurs des données (Chief data officer), dont se dotent les administration d’Etat mais aussi les métropoles et peu à peu les communes (grandes et moyennes). Plus encore, les emplois de data policy officer exigent les compétences proposées dans le master. Ces « délégués à la donnée politique », plus spécialisés dans les données administratives/publiques, se distinguent des délégués à la Protection des données comme des délégués aux algorithmes que forment d’autres composantes de l’UPEC.
 
Les métiers auxquels se préparent les diplômés se situent donc dans le domaine des études, du conseil et du lobbying, dans les administrations et dans les postes opérationnels auprès des élus et des exécutifs gouvernementaux ainsi que dans les emplois des cabinets de conseil et les associations.

Environnement de recherche

En master, l'environnement de recherche est fondamental. Un séminaire recherche permet aux étudiants qui le souhaitent de préparer leur projet de recherche pour intégrer les formations doctorales. Le Laboratoire Interdisciplinaire d'Etudes du Politique - Hannah Arendt (LIPHA) offre le principal espace de recherche, à travers ses enseignants-chercheurs, ses doctorants et aussi ses activités (les séminaires mensuels, la salle de lecture/bibliothèque et les partenariats de recherche).

Stage / Alternance

Les 3 stages professionnels sont au cœur de la formation du master. Elle comporte un stage de fin d'année en M1 (4 à 6 mois) et deux stages en M2 (2 à 3 mois au semestre 3 et 4 à 6 mois à la fin du semestre 4). Dans le parcours transformation numérique, le stage court (2 à 3 mois) de M2 permet aux étudiants de réaliser un projet informatique.

Modalités de contrôle des connaissances

Les modalités de contrôle des connaissances varient d'un cours et d'une année sur l'autre (examen terminal ou contrôle continu). En M2, les travaux en groupe (dossiers à constituer, articles à rédiger…) sont les plus nombreux.

Calendrier pédagogique

En M1, la période d'enseignement au 1er semestre est suivie d'un stage obligatoire de 4 à 6 mois. En M2, 3 semaines d'enseignements académiques précèdent le temps dévolu à la réalisation du projet numérique (2 à 3 mois), suivi par une période académique et un stage de fin d'études de 4 à 6 mois.

Niveau(x) de recrutement

Bac + 3

Modalités d'admission en formation initiale

Admission sur dossier (CV, lettres de motivation et bulletins de notes de licence) et en fonction du nombre de places (35). Une admission en M2 est également possible après étude du dossier et oral de sélection.

Modalités d'admission en formation continue

Le master Politiques publiques est ouvert à la formation continue. Nous vous invitons à prendre directement contact avec le service de la formation continue afin de constituer votre dossier.
 
Mme Louba GROUVEL, responsable formations continues et alternantes : louba.grouvel@u-pec.fr

Candidature

- Etudiants ou adultes en reprise d’études : candidature jusqu'à mi-avril sur https://candidatures.u-pec.fr
- Etudiants internationaux (procédure Campus France) : consultez le site www.campusfrance.org
- Etudiants internationaux (hors Campus France) : candidature jusqu'à mi-avril sur https://candidatures.u-pec.fr

Pour plus d’informations, contactez la scolarité du diplôme.

Partenariats

Un double master (études politiques européennes comparées) existe avec l'université de Cluj-Napoca (Roumanie). Les étudiants français du double diplôme effectuent un semestre académique à l'Université de Cluj (semestre 3) ; les étudiants roumains suivent les enseignements académiques de l'UPEC au semestre 4. Mais ce double diplôme s'adresse plus particulièrement aux étudiants envisageant une carrière européenne et/ou internationale.

Responsable(s)

Responsables pédagogiques :
Mr Fabrice Hamelin fabrice.hamelin@u-pec.fr
Mr Pierre Valarcher pierre.valarcher@u-pec.fr