Vous êtes ici : Langue FREtudiant.e international.eApprendre le français

  • International,
  • Pédagogie,
  • Solidarité,

Saison 3 du programme « Passerelle vers l’Université » au Delcife

Publié le 7 janvier 2019

Pour la troisième année consécutive, l’UPEC accueille une nouvelle promotion d’étudiant.e.s exilé.e.s dans les cours de français du Delcife .

Des cours de français à l’université

Depuis septembre 2016, 62 étudiants réfugié.e.s et demandeurs.euses d’asile ou bénéficiant de la protection subsidiaire ont étudié - ou étudient - le français au Département de français langue étrangère de l’UPEC, le Delcife, au sein du programme « Passerelle vers l’université ». Ce dispositif leur permet d’acquérir le niveau de français requis (B2) pour intégrer des formations disciplinaires à l’université française à la rentrée suivante.

Le programme « Passerelle » a été conçu de façon à ce que ces étudiant.e.s suivent les mêmes cours (20h/semaine) que les autres étudiant.e.s inscrit.e.s dans les Diplômes Universitaires d’Enseignement du Français (DUEF) qui existent déjà au Delcife. De cette manière, les étudiant.e.s réfugié.e.s/demandeurs.euses d’asile fréquentent au quotidien des étudiant.e.s possédant d’autres statuts que les leurs, ce qui optimise les occasions de communiquer entre eux, de pratiquer le français et d’échanger des informations pratiques sur la vie en France. Une fois qu’ils ont atteint un niveau de langue leur permettant de suivre des cours en français, ils reprennent ou commencent des études dans d’autres composantes de l’université à partir de la rentrée suivante.


Le programme Passerelle en quelques chiffres

  • 62 étudiant.e.s bénéficiaires
  • 18 nationalités différentes (parmi les plus représentées figurent la Turquie, la Syrie, le Soudan, l’Iran, l’Egypte et l’Afghanistan)
  • 50% d’hommes, 50% de femmes

Des cours disciplinaires dans les facultés de l’université

En plus de la formation dispensée par le Delcife, les étudiant.e.s du programme « Passerelle vers l’université » suivent des cours dans d’autres composantes de l’UPEC.

Cette insertion progressive dans les composantes, au-delà de la simple découverte du système universitaire français, permet d’infirmer ou de confirmer le projet d’études que chacun a construit à l’entrée dans ce programme. Et cela fonctionne : Abdel vient ainsi d’intégrer une Licence 1 en faculté de Droit : « J’ai fait le programme Passerelle au Delcife en 2017-2018, j'ai fait le niveau B1 et B2 en tant que demandeur d’asile ; j’ai pu acquérir plein d'éléments essentiels pour suivre mes études supérieures à l’UPEC et pour plus tard réussir mon parcours professionnel ». Le but est en effet d’aménager une transition entre une mise à niveau en français et une reprise d’études dans un cursus choisi par l’étudiant.
Certains suivent d’ores et déjà des cours en AEI, d’autres en LLSH, d’autres encore en Droit, ou en Sciences.


Structures d’encadrement du programme

Le programme « Passerelle vers l’université » de l’UPEC est l’un des cinquante programmes d’aide à l’insertion des étudiant.e.s exilé.e.s dans les établissements d’enseignement supérieur. Ces dispositifs sont soutenus financièrement par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Association des Directeurs des Centres Universitaires d'Études Françaises pour Étrangers (ADCUEFE). Répartis sur le territoire français, ces programmes spécifiques sont le fruit d’un travail de terrain, localement mené par des personnels des services de relations internationales et des enseignants de centres universitaires de FLE, et souvent soutenus par des associations telles que le Résome. En 2017-2018, environ 2000 étudiant.e.s exilé.e.s ont ainsi intégré l’université française à travers ces dispositifs.

Le programme est soutenu par plusieurs acteurs de l’UPEC, qui est engagée financièrement et humainement pour la réussite du dispositif :
  • le Delcife encadre l’enseignement du Français Langue Etrangère,
  • le Service Commun Universitaire d’Information et d’Orientation (SCUIO) conseille les étudiants dans leur projet d’études,
  • la Direction des Relations Internationales (DRI) et le Pôle Langues de l’UPEC proposent aux étudiants des dispositifs en langue française (tandems bilingues et ateliers de conversation, Eprel-langues, OLS (Online linguistic Support)
  • les composantes et UFR accueillent les étudiants dans les cours disciplinaires.
« Le programme Passerelle ne pourrait fonctionner sans l’aide des collègues enseignant.e.s et administratifs.ves qui œuvrent au quotidien pour l’accompagnement des étudiant.e.s. Il y a en effet un nécessaire travail d’appropriation du monde universitaire qui ne peut s’effectuer qu’à travers le contact avec les différents acteurs (l’administration, la scolarité, les associations étudiantes, etc.) de l’université » selon Laura Nicolas, enseignante coordinatrice du programme.


Pour en savoir plus

>La vidéo de la Saison 1
>Le témoignage d’un ancien étudiant du programme