Vous êtes ici : Langue FRAdulte en reprise d'étudesFormation continue

Financer sa formation continue à l'UPEC

L'Etat, les Régions, les entreprises participent au financement de la formation professionnelle continue. Différents dispositifs peuvent ainsi être mobilisés en fonction de votre situation professionnelle.

Salariés du secteur privé, agents du secteur public, demandeurs d'emploi, ou travailleurs non salariés, retrouvez ici les sources de financement de formation auxquelles vous pourriez prétendre.

► FOCUS SUR LE CPF

Le Compte personnel de formation est un dispositif qui concerne tous les actifs. Néanmoins, ses modalités d'utilisation diffèrent selon les statuts.
Consultez le site moncompteformation.gouv.fr afin de connaître le montant de vos droits et comment les mobiliser :
> Salarié de droit privé
> Agent public (titulaire ou contractuel)
Personne en recherche d'emploi
> Travailleur non-salarié
 
 

Les autres solutions de financements, spécifiques selon les statuts

  • SALARIES DU SECTEUR PRIVE
Le plan de développement des compétences
Le plan de développement des compétences correspond à l'ensemble des actions de formation mises en place par une entreprise dans le cadre de sa politique de gestion du personnel. Les frais occasionnés par l'action de formation dans le cadre du plan de développement des compétences sont exclusivement à la charge de l'employeur. 

Reconversion ou promotion par alternance (Pro-A)
La reconversion ou la promotion par alternance est destinée aux salariés ne disposant pas d'un niveau de qualification sanctionné par une certification professionnelle enregistrée au RNCP et correspondant au grade de la licence.
Dans le cadre d'une Pro-A, votre contrat de travail et votre rémunération sont maintenus.

→ Formulez votre demande auprès de votre employeur.

> En savoir davantage sur vos droits à la formation professionnelle

  • AGENTS DU SECTEUR PUBLIC (titulaires ou contractuels)
Le congé de formation professionnelle
L'agent public qui souhaite se former pour satisfaire un projet professionnel ou personnel peut, sous certaines conditions, bénéficier d'un congé de formation professionnelle.
Ce congé d'une durée maximale de 3 ans est rémunéré pendant 12 mois.

→ Formulez votre demande auprès de votre administration.

> En savoir davantage sur vos droits à la formation professionnelle

  •  DEMANDEURS D'EMPLOI
L'aide individuelle à la formation (AIF)
L’Aide individuelle à la formation couvre l’intégralité du coût de la formation restant à votre charge, suite à l’intervention des autres financeurs. Pour en bénéficier, votre projet de formation doit être validé par votre conseiller Pôle Emploi.

Les demandeurs d’emploi indemnisés conservent leur allocation durant toute la durée de leur formation. Les demandeurs d’emploi non indemnisés peuvent bénéficier d’une rémunération de formation Pôle emploi (RFPE).
 
→ Formulez votre demande auprès de votre conseiller Pôle Emploi.

> En savoir davantage sur les solutions de financement Pôle Emploi

  • TRAVAILLEURS NON SALARIES
Les travailleurs indépendants, professions libérales, commerçants, artisans, chefs d'entreprises non salariés (et éventuellement de leur conjoint collaborateur) dépendent d'un fonds d'assurance formation (FAF), déterminé en fonction de la nature de leur activité.

> Identifier le FAF auprès duquel formuler votre demande de financement

 

► TRAVAILLEURS EN SITUATION DE HANDICAP


Les personnes en situation de handicap ont accès aux solutions de financements de la formation indiquées précédemment, et disposent par ailleurs de dispositifs et procédures spécifiques.

→ Demandeurs d'emplois et salariés du secteur privé, consultez les aides financières proposées par l'AGEFIPH (Association nationale de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des handicapés).
→ Agents publics, renseignez-vous auprès du FIPHFP (Fonds d'insertion des personnes handicapées de la fonction publique).