Vous êtes ici : Langue FRUniversitéActualités

  • Vie de l'établissement,
  • Genre - Parité,

Égalité entre les femmes et les hommes : l’UPEC s’engage pour une communication sans stéréotype de sexe

Publié le 6 mars 2017 Mis à jour le 15 janvier 2018
Signature de la convention égalité Femme-Homme
Signature de la convention égalité Femme-Homme
Date(s)

le 6 mars 2017

Olivier Montagne, Président de l’Université Paris-Est Créteil (UPEC), a signé la convention d’engagement du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes pour une communication publique sans stéréotype de sexe.

L’égalité entre les femmes et les hommes est un principe fondamental inscrit dans la Constitution et dans les textes nationaux, européens et internationaux. Cette valeur d’émancipation pour les femmes et de progrès social collectif pour tous et toutes doit se traduire en actes dans tous les aspects de la vie. En matière de communication, les institutions publiques ont un devoir d’exemplarité  et doivent s’engager ne pas diffuser voire renforcer des stéréotypes de sexe.

Depuis 2012, l'égalité entre les femmes et les hommes est au cœur de la stratégie de l'UPEC et est centrale d'un point de vue sociétal.  « L'université, en tant qu'institution publique, doit participer à l'évolution vers une société plus égalitaire. Elle est même un lieu d'éducation privilégié pour ces thématiques » explique Lolita Rubens, chargée de mission « Égalité entre les femmes et les hommes ».
Promouvoir une communication libérée des stéréotypes de sexe permet une ouverture du champ des possibles pour tous et toutes et contribue à promouvoir une société d’égalité.

Le 6 mars 2017, Olivier Montagne, Président de l’UPEC a signé la convention d’engagement du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes pour une communication publique sans stéréotype de sexe. 

A travers cette signature, le président reconnait l’importance de prévenir et faire reculer les stéréotypes de sexe dans la communication de l’UPEC, en interne comme en externe, et s’engage :
• à adopter le guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe
• à diffuser ce guide auprès de tous les agents de l’UPEC, en particulier celles et ceux en charge de la communication