Accès direct au contenu

UPEC

E-campus

Recherche avancée

Formations et inscriptions

logo_pdf

Site de l'Université > Enseignant - chercheur > Actualités


L’UPEC porteur du projet « ArrestAD » du programme Européen H2020 Technologies Futures et Emergentes

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami
  • Partager

Recherche, Santé

Le projet « ArrestAD », (Stop Alzheimer’s Disease),sous la responsabilité scientifique du professeur Dulce Papy-Garcia de la Faculté des Sciences et Technologie de l’UPEC, vient d’être retenu pour financement dans le cadre du Programme Européen pour la Recherche et l’Innovation « FET-OPEN Horizon 2020 Technologies Futures et Emergentes » (FET OPEN RIA 737390).

ARREST AD
La maladie d’Alzheimer, cible du projet ArrestAD

« ArrestAD » propose une vision totalement innovante pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer et porte une conception nouvelle du diagnostic précoce et du traitement efficace de cette pathologie.
Le leader scientifique et coordinateur du projet ArrestAD est le Professeur Dulce Papy-Garcia, qui dirige le laboratoire CRRET (Croissance, Réparation et Régénération tissulaire), à la Faculté des Sciences et Technologie de l’UPEC. Cette équipe de recherche a récemment démontré le rôle central d’un type particulier de polysaccharides, les héparanes sulfates, comme activateurs de processus biochimiques et cellulaires responsables du développement de la maladie d’Alzheimer.
 
Un consortium international

Le programme regroupe un consortium international avec des équipes académiques et cliniques de très haut niveau, incluant l’Institut de la Mémoire et la Maladie d’Alzheimer de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, des équipes de scientifiques de plusieurs universités européennes : Universitat Autònoma de Barcelona (Espagne), Universidad de Salamanca (Espagne), Radboud University Medical Centre Nijmegen (Pays-Bas), the Nencki Institute of Experimental Biology of Warsaw (Pologne), University of Liverpool (Angleterre) et un partenaire industriel français basé à Paris, la société ScreenCell.
 
Une expertise reconnue en Glycobiologie à l’UPEC


A l’origine de cette nouvelle stratégie, allant des mécanismes physiopathologiques au pronostique et thérapeutique de la maladie d’Alzheimer, l’équipe de recherche en Glycobiologie du laboratoire CRRET de l’UPEC est présente dans les différents axes de ce projet grâce aux expertises de ces membres en chimie et biologie des héparanes sulfates, en biochimie, biologie cellulaire et physiologie.
 
Un appel à projets très sélectif

L’appel à projets « FET-OPEN 2016 d’Horizon 2020 » est extrêmement sélectif, avec uniquement 4% de propositions acceptées (22 projets sélectionnés sur 544 évalués). Le soutien financier est apporté à des projets basés sur de nouvelles idées, émergeant d’une recherche d’excellence orientée vers le développement futur de technologies radicalement nouvelles et capables de changer l’avenir de notre société.
 
Grâce à « ArrestAD », l’UPEC est la seule université française sélectionnée pour coordonner un projet dans le domaine des Sciences de la Vie et dans le cadre « Technologies Futures et Emergentes FET-OPEN 2016 H2020 ». Le budget dédié au projet « ArrestAD » s’élève à 4 millions d’euros pour 4 ans.

Les partenaires du projet aux côtés de l’UPEC





mise à jour le 6 septembre 2017

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

61 avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil Cedex France