Vous êtes ici : Langue FRAncien.ne étudiant.eIls ont choisi l'UPEC

  • Formation continue,

Thomas, professeur

Publié le 21 mars 2012 Mis à jour le 15 janvier 2018

Thomas est devenu professeur dans un lycée technique et professionnel, après avoir obtenu le concours de professorat et le master 2 Métiers de l'enseignement en formation continue à l'IUFM. Retour sur son parcours...

J'ai fait l'UPEC - Thomas

J'ai fait l'UPEC - Thomas

Quel est votre parcours initial ?

Après la 3e, je n’ai pas la possibilité de rentrer en seconde générale. Je n’ai pas idée alors de l’orientation que je vais prendre. C’est par le biais d’un stage d’une semaine et sur les conseils de mon père que je m’oriente vers un CAP Equipement technique énergie spécialité froid et climatisation. Je fais notamment ce choix, car cette filière peut me mener jusqu’à un niveau BTS. J’obtiens dans le même temps un CAP et un BEP, puis je passe un Bac technologique en génie énergétique, puis un BTS en froid et climatisation avant de terminer mon cursus au CNAM où j’obtiens un diplôme de niveau Licence dans le domaine de l’énergétique.

Qu’est-ce qui a motivé votre reprise d’étude ?

Après mes études, j’exerce mon métier pendant 5 années. J’explore différentes fonctions, passant de monteur/dépanneur à projeteur et chargé d’affaires.
Après quatre ans, je déménage dans le nord de la France pour y suivre mon amie. Je trouve un emploi de technico-commercial dans le domaine du froid commercial. Mes clients sont alors des acteurs de la grande distribution. Je n’apprécie pas du tout cette nouvelle orientation et je décide de mettre fin à ma période d’essai.
Je me retrouve alors au chômage et m’interroge beaucoup sur mon avenir professionnel. Je ne sais pas bien sur quoi rebondir, mes connaissances se limitant alors au seul domaine de l’énergétique.
Mon entourage sera alors de bons conseils : je suis très patient, on m’imagine facilement dans le domaine de l’enseignement. Je me souviens alors d’une proposition qui m’avait été faites après mon diplôme au CNAM de devenir formateur. J’avais refusé pensant qu’il me serait difficile d’enseigner un métier que je n’avais jamais exercé. Mais là c’est le bon moment.

Pour quelles raisons avez-vous choisi l’UPEC ?

Pour moi, le métier d’enseignant ne s’improvise pas, il est alors hors de question de me lancer sans avoir obtenu au préalable la formation et le diplôme adéquats.
Peu de centre de formation « IUFM » en France prépare au concours (CAPLP énergétique). J’ai donc opté pour l'IUFM de l'Académie de Créteil de l’UPEC, à St-Denis pour des questions de proximité.  De plus, l’UPEC m’offre la possibilité d’intégrer directement le master 2 métiers de l'enseignement, ce que je fais après avoir validé un niveau M1 en VAE.

Concrètement, comment s’est organisée votre formation ?

Je me consacre pleinement à ma reprise d’étude, notamment grâce à un statut de stagiaire en cours de formation qui me permet de toucher le chômage.
Je prépare parallèlement le concours tout en suivant un Master 2 « Science, technologie, santé, à finalité professionnelle mention métier de l’enseignement ». La formation s’articule principalement autour d’une partie technique liée à mon domaine et d’une partie pédagogique. Je conclue cette année par un double succès : j’obtiens mon M2 et suis lauréat du concours.

Quel bilan faites-vous aujourd’hui de cette expérience ? Comment avez-vous mis à profit ces nouveaux acquis ?


Aujourd’hui, je suis fonctionnaire stagiaire au Lycée technique Lavoisier à Porcheville et je peux dire que je suis très heureux dans mon nouveau métier ! Je suis conscient que c’est une chose rare, mais jusqu’à ce jour, même si je travaille énormément, mon métier me procure 100% de satisfaction. J’y ai rencontré une équipe pédagogique formidable, et même si ce n’est pas facile tous les jours de travailler avec des adolescents, je suis un enseignant passionné !