• Pédagogie,
  • Formation,

Confinement et pratiques pédagogiques : première analyse des enquêtes auprès des enseignants et étudiants

Publié le 22 juillet 2020

Ces derniers mois, nous avons traversé une période singulière et nous avons été confrontés au défi du maintien d’une activité pédagogique dans un contexte de confinement. En cette fin d’année, l’UPEC a conduit deux enquêtes auprès respectivement des étudiants et des enseignants, portant sur la manière dont le travail confiné a été perçu et sur les pratiques pédagogiques mises en place.

Enquête
Enquête
L’objectif de ces questionnaires était de croiser l’expérience des enseignants et celles des étudiants afin de mieux comprendre la manière dont l’enseignement à distance a été perçu et identifier les principaux obstacles et difficultés.


Un panel de répondants varié et issu de toutes les composantes de l’UPEC

Lancées le 7 juillet, les premières analyses de ces enquêtes, où près de 10% des étudiants et 20% des enseignants de l’UPEC ont déjà répondu, soulignent certaines particularités de l’UPEC. Côté enseignants, 53% des répondants étaient des femmes. 65% ont déclaré leurs conditions de vie comme "confortables" et "précaires" pour 3% d’entre eux. 
Côté étudiants, 71% des répondants étaient des femmes et recouvrent tous les niveaux de formation. Ils se déclarent à 37% boursiers et à 2% en situation de handicap. Près de 20% des répondants disent avoir continué à occuper un job étudiant pendant le confinement. Pour 57% des répondants, leurs conditions de vie au cours de cette période étaient  "confortables" et pour 5% "précaires". 
 

Une charge de travail trop importante pendant le confinement

Visuel enquête 1

Les deux communautés ont rapporté une charge de travail trop importante pendant cette période de confinement. Pour les enseignants, le principal point de vigilance concerne le surplus de travail lié à l’adaptation des cours ainsi qu’à l’accompagnement des étudiants à distance.  Pour les étudiants, il s’agit avant tout de veiller à une répartition équilibrée des demandes entre les différents enseignements dans le temps, d’autant plus nécessaire que les étudiants indiquent une perte importante de concentration avec l’augmentation du nombre d’heures de cours en visioconférence.  

Visuel enquête 2


Un besoin d’accompagnement accru et une adaptation de l’organisation des enseignements

Ces points de vigilance appellent à l’adaptation de l’organisation des enseignements, des formations sur deux points principalement : 
• l’accompagnement des étudiants pour mieux s’organiser, pour mieux travailler de manière autonome, tout en favorisant la construction d’un collectif d’apprentissage. 
• l’accompagnement des enseignants pour mieux scénariser leurs cours, maitriser les outils d’accompagnement et d’interaction avec les étudiants. 

Ces premiers retours sont des éléments de travail qui doivent permettre à l’UPEC, dans le contexte incertain de la rentrée 2020, de mieux accompagner la communauté enseignante dans l’évolution de ses pratiques pédagogiques, mais aussi de mettre en place différents dispositifs, outils pour soutenir et mieux accompagner les étudiants vers la réussite. 
Le CIDP proposera à la rentrée différents outils, entretiens et formations qui permettront aux équipes pédagogiques qui le souhaitent, d’échanger et de faire évoluer leurs pratiques et suivis des parcours étudiants. 

Les deux enquêtes sont toujours en cours et les étudiants et enseignants sont invités à y répondre afin de permettre ainsi d’approfondir la réflexion. Une analyse plus précise des réponses sera effectuée et les résultats seront partagés avec la communauté.
> Répondre à l'enquête dédiée aux enseignants
> Répondre à l'enquête dédiée aux étudiants