Vous êtes ici : Langue FRJournalisteCommuniqués

  • Santé,

Séminaire RÉSUS : la santé étudiante à l’honneur

Publié le 16 mars 2016

Lundi 21 mars, l’Université Paris-Est Créteil (UPEC) accueillera le premier séminaire RÉSUS, le Réseau Universitaire de Santé de l’UPEC.

Date(s)

le 16 mars 2016

Le séminaire
En présence des partenaires à l’origine du projet, d’acteurs du monde de la santé et d’universités, ce séminaire permettra de faire un premier bilan du Réseau Universitaire de Santé de l’UPEC (RÉSUS), né en novembre 2012. Après des interventions permettant de faire l’état des lieux de la santé étudiante et de rappeler le contexte régional, ainsi que l’historique et les statistiques de RÉSUS, les participants seront réunis au sein de trois ateliers de travail :
•    La construction de RÉSUS 
•    Retour d’expérience / Évaluation RÉSUS
•    Évolution de RÉSUS.
Le séminaire s’achèvera par une synthèse de ces ateliers.

RÉSUS
Fort du constat que la réussite des études passe aussi par la santé et pour aider ses étudiants, l’UPEC, les médecins du Collège des Généralistes Enseignants de Créteil, le Conseil de l’Ordre des médecins du Val-de-Marne, les Services d’accueil médical initial (SAMI) et les mutuelles étudiantes se sont associés pour mettre en place ce dispositif innovant permettant notamment :
•    un accès aux soins facilité
•    une consultation sans dépassement d'honoraires
•    un suivi médical de qualité et une orientation personnalisée vers des spécialistes en cas de nécessité.

Depuis sa création en 2012, RÉSUS a élargi régulièrement son périmètre, en prenant en compte les préoccupations étudiantes, avec :
•    l’accès aux soins primaires en santé féminine (2013),
•    l’accès aux soins primaires en santé mentale et la prise en charge des addictions (2014)
•    les soins dentaires (2015).

Le succès du dispositif RÉSUS a notamment permis sa mise en place à l’Université François-Rabelais de Tours en novembre 2014 et à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée depuis février 2015.

Chiffres sur la santé des étudiants
En 2014, selon une enquête nationale sur la santé des étudiants, réalisée par la LMDE auprès d’un échantillon de 25 000 personnes :
•    15% des étudiants précisent que leur état de santé est plutôt moins bon par rapport à l’année précédente
•    35% des étudiants déclarent avoir renoncé à consulter un médecin au cours des douze derniers mois
•    27% expliquent avoir renoncé à consulter un professionnel de santé et à des soins ou des traitements médicaux en raison du coût engendré.