Vous êtes ici : Langue FREtudiant.eEtudes et scolarité

  • Scolarité,

La période de césure : développer ses compétences extra universitaires

Publié le 9 janvier 2017 Mis à jour le 20 mai 2019

La période dite "de césure" permet aux étudiant.e.s inscrit.e.s dans une formation de l'UPEC de suspendre leurs études dans le but de mûrir un projet et valoriser des compétences extra-universitaires, pour une durée d’un semestre ou une année scolaire entière.

LA CÉSURE, QU'EST CE QUE C'EST ?

Il s’agit d’une suspension temporaire d’étude faite à la demande de l’étudiant.e, pendant une période d'un semestre ou une année scolaire entière.
Cette suspension peut intervenir à tout moment dans le parcours universitaire de l’étudiant.e à l’UPEC, y compris au moment de son inscription en L1, avant même d’avoir commencé son cursus universitaire.
Pendant cette période, l’étudiant.e garde son statut et sa place dans son année de formation et a accès à tous les services de l’université (bibliothèques, Crous, santé, sport…).
La césure ne pourra intervenir après la dernière année du cursus (année à la suite de laquelle l’étudiant.e ne peut être réintégré.e dans aucune formation).


La césure, pour quoi faire ?

La césure représente une période de transition qui va permettre à l’étudiant.e de prendre du recul, murir un projet, mieux se connaitre et développer des compétences disciplinaires ou universitaires valorisantes. La césure peut répondre à un besoin pour convenance personnelle.
Les projets des étudiant.e.s en césure peuvent être variés : séjour à l’étranger, activité professionnelle, service civique, bénévolat, entrepreneuriat ou formation différente du parcours "principal".

Comment et quand faire la demande de césure ?

L’étudiant.e prend contact avec le responsable de sa formation, pour lui exposer sa demande.
A partir du formulaire de demande de césure, un contrat pédagogique est établi qui sera signé par l’étudiant.e, le responsable de sa formation d’origine et le.la directeur.rice de la composante.
Dans ce contrat, il sera précisé les modalités de suivi pédagogique et une éventuelle valorisation pédagogique.
  • Pour les semestres impairs : la demande de césure doit être faite par l'étudiant.e au maximum deux mois avant le début des enseignements au semestre 1 et en aucun cas après le début des enseignements (sauf étudiant.e de L1 affecté par Parcoursup).   
  • Pour les semestres pairs : la demande de césure doit être faite par l'étudiant.e au maximum 3 semaines avant le début des enseignements au semestre 2.
Pour la césure Parcoursup, l'élève fait la demande dans la phase des vœux. 

La césure, les frais d’inscription et la question du maintien des bourses

L’étudiant.e s’acquittera des frais d’inscription, réduits pour une césure annuelle et complets pour une césure semestrielle.
Le droit à la bourse peut être maintenu sur décision de l’établissement, qui se prononce sur la dispense ou non de l’étudiant.e de son obligation d’assiduité durant la période de césure.
Si le droit  à bourse est maintenu, celle-ci entre dans le décompte du nombre total de droits à la bourse ouverts au titre de chaque cursus. L’étudiant.e peut décider de le suspendre pendant sa période de césure.

Besoin de plus d’informations ou d’un accompagnement ?

Le SCUIO-BAIP peut vous renseigner sur vos droits et obligations, vous aider à élaborer votre projet et même vous accompagner dans la valorisation de votre expérience et sa traduction, en terme de compétences acquises.
La scolarité de votre filière peut vous accompagner dans les démarches et répondre à vos questions sur ces dernières.

En savoir plus

> Service public
> Onisep