Vous êtes ici : Langue FREnseignant.e-chercheur.eActualités

  • Recherche,

Le prix Sophie Barluet 2018 a été décerné à Guillaume Cuchet

Publié le 13 décembre 2018

Le 12 décembre 2018, le prix Sophie Barluet 2018 a été décerné à Guillaume Cuchet, enseignant-chercheur à l'Upec (faculté LLSH) pour son livre Comment notre monde a cessé d’être chrétien : anatomie d’un effondrement, publié aux éditions du Seuil. Le prix lui sera remis en janvier au Centre national du livre.

Date(s)
Le 12 décembre 2018
Lieu(x)
 
 
 
Le prix Sophie Barluet a pour vocation de soutenir des ouvrages exigeants et novateurs en sciences humaines et sociales.
Il a été créé en 2010 par le Centre national du livre en hommage à Sophie Barluet, disparue en 2007, et dont les nombreux travaux ont alerté l’opinion sur les difficultés de l’édition de sciences humaines et sociales.
Il est, depuis 2013, attribué par le Centre national du livre, après avis d’un jury attaché au devenir de l’édition de sciences humaines et sociales.
Le jury 2018 du prix Sophie Barluet, animé par Olivier Postel-Vinay, fondateur et directeur de la revue Books, est composé de Françoise Benhamou, Dominique Schnapper, Michel André, Jean Lebrun, Jean-Pierre Le Goff, Alain-Gérard Slama et Benoît Yvert.


Présentation de l'ouvrage

S’il reste la première religion des Français, le catholicisme connaît un profond recul depuis les années 1960. Au seuil des années 1960 encore, le chanoine Boulard, spécialiste de ces questions, avait conclu à la stabilité globale des taux sur la durée. Or, au moment même où prévalaient ses conclusions et où s’achevait l’entreprise de modernisation de la religion que fut le concile Vatican II (1962-1965), il a commencé à voir remonter des diocèses, avec une insistance croissante, la rumeur du plongeon des courbes.
> En savoir plus sur l'ouvrage


A propos du lauréat

Guillaume Cuchet a fait ses études supérieures à l’Ecole normale supérieure-LSH et à l’Université Paris-Panthéon-Sorbonne. Agrégé d’histoire-géographie, docteur en histoire, habilité à diriger des recherches en 2011, il est nommé, en 2013, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris-Est Créteil. De 2009 à 2014, il est membre junior de l’Institut universitaire de France.

Depuis 2010, il anime avec Philippe Boutry à l’École des hautes études en Sciences sociales (EHESS) un séminaire sur les "Croyances et incroyances en Europe depuis la Révolution". Il participe aux comités de rédaction de la Revue d’Histoire de l’Église de France, la Revue des Sciences philosophiques et théologiques, la Revista M. Estudos sobre a morte, os mortos e o morrer (Rio de Janeiro), Études. Il est l’auteur de six ouvrages et de plus de 70 articles scientifiques. Ses travaux portent sur l’histoire et l’anthropologie religieuses des sociétés contemporaines (Europe de l’Ouest et Amérique du Nord).