Vous êtes ici : Langue FRVie de campusA vous la parole

  • Vie étudiante,

"A vous la parole" : la rubrique dont VOUS êtes le rédacteur

Publié le 12 mai 2016 Mis à jour le 5 janvier 2018

Envie d’écrire et de partager un sujet qui vous intéresse ? La rubrique « A vous la parole » vous est ouverte !

Les étudiant.e.s de l'UPEC alimentent cette rubrique par des articles, des brèves, des portraits, des reportages sur des événements organisés par l'université, sur ses associations ou sur des thématiques liées à la vie étudiante.
 
DERNIERS ARTICLES PUBLIÉS

  • Garling : le projet innovant de vêtements connectés
    Créer une marque de vêtement à son nom. C'est le rêve de Chloé Garling, partie de Vendée pour le réaliser à Paris. Jeudi 2 mars dernier, Chloé obtient une des 13 bourses BNP Paribas, de quoi lancer son projet. Habiller les femmes, oui. Mais pas seulement ! Garling propose une solution innovante pour faciliter le quotidien des femmes...
  • "R2D2, à votre service !"
    " Aujourd’hui, une manifestation pour les emplois réunit une centaine de robots dans les rues de Paris ! " C’est ce type de phrase que vous risquez d’entendre dans quelques années, lorsque les robots auront pris notre place sur le marché du travail.
  • Jeunes diplômés et vieux endettés
    L'envolée des prêts étudiants dans les pays anglo-saxons est synonyme de fardeau pour les jeunes diplômés. Elle risque à terme de toucher l’économie mondiale.
  • Alexia Nowak : Une double vie entre études et ballon rond
    Vous êtes épuisé à la fin de chaque journée de cours ? À chaque fin de semaine ? Alors vous allez jalouser Alexia Nowak, qui jongle entre cours, entraînements et matchs de D1 avec toujours autant d’envie et d’énergie.
  • Julia : globe trotteuse brésilienne des études
    Julia transporte sa soif d’apprendre à travers les pays d’Europe. Son goût pour le voyage l’a amenée en France et le lien qu’elle entretient avec ce pays est désormais indéfectible.
  • Faut-il être vieux pour être engagé en politique ?
    Pour beaucoup d’entre nous, la politique est réservée aux quinquagénaires. Marc Piton nous démontre qu’il est possible de s’impliquer en politique tout en étant jeune !
  • Emotion ou sensation, telle est la question...
    Le corps humain est un mystère. Il produit des "émotions" qui provoquent une suite de réactions musculaires. Parmi ces sensations, parlons de celle qui effraye : la peur.
  • Une visionnaire à la conquête du monde du recrutement
    Avec son application Goodat, à 27 ans, Ketcia Thach compte bien dépoussiérer le recrutement traditionnel. Cette jeune femme brillante au parcours hétéroclite défend notamment la reconnaissance des filières universitaires.
  • Le printemps arabe : une révolution poétique ?
    Tunisie, Egypte, Syrie. Autant de révolutions, en 2011, que l’on a poétiquement nommées "printemps arabe". Dans une longue tradition culturelle, la poésie a joué son rôle dans ces mouvements insurrectionnels.
  • Hugo Conzelmann : acteur public
    Difficile de concilier amis, soirées, sport et engagement avec vos études ? Vous détesterez Hugo Conzelmann, qui enchaine amphis, meetings et plateaux de tournage sans soucis.
  • Génération altruisme 2.0
    Alors que la politique peine à mobiliser, d’autres formes d’engagement citoyen séduisent de plus en plus de jeunes. Les concepts sont inventifs et connectés, de quoi briser les clichés.
  • Révisions 2.0
    Les révisions, la corvée de tout étudiant. Des générations après, la besogne est toujours fastidieuse et nécessaire. Mais la génération internet à plus d’un tour dans son sac, ou plutôt… dans son smartphone ! Tremble Aristote, les révisions 2.0 sont là !
  • Ode au journalisme
    Découvrez la vision du journalisme de Clément Chapusot,inscrit à l'option transversale "Journalisme et communication", à travers son poème.
  • La bonne humeur, le secret du bonheur ?
    Une envie de tout casser, d’envoyer le monde balader ? Ne cherchez plus. Vous êtes atteint du syndrome de la mauvaise humeur ! Pas d’angoisse, ça se soigne !
  • Le royaume du silence
    Paris, ville lumière, cache jalousement ses zones d'ombres. Loin des boulevards illuminés et des foules compactes, c'est sous la capitale que les secrets sont les mieux gardés. Entre égouts, fosses communes et anciennes carrières, les dessous de la plus belle ville du monde regorgent de lieux inconnus.
  • Étudiants : #Générationdeflemmards ?
    Université égale indépendance et maturité ? Voilà une des expressions qui me revenaient à l’esprit le jour où je m’y inscrivais. J’en viens à la questionner de plus en plus au fil de ma première année. La raison ? Le « je-m’en-foutisme », cette maladie frappant tant de mes camarades. Il me fallait en comprendre la genèse. Je me tournais alors vers mon professeur, Pierre de Montalivet, pour savoir ce qu’il en était 20 ans plus tôt, sur les bancs de sa fac.
  • Le quotidien métropolitain : pas si banal que ça !
    Long, bruyant, fatiguant mais bien pratique. Le métro parisien vous cache des secrets. Entre regards esquivés et visages fermés, les voyageurs n'ont qu'un seul but. Sortir le plus vite possible !
  • La danse : bien plus qu’un art
    Une émotion, un moyen de cultiver son corps, une échappatoire ou encore l’apprentissage d’une ligne de conduite, la danse n’est pas qu’un enchainement de mouvements en rythme sur une musique. Véritable langue universelle, cette discipline est pratiquée partout dans le monde.
  • Une association vivifiante
    Au sein de cette mosaïque que représente la vie associative de l’UPEC, se trouve une petite association : le BDE STAPS. Tranquillement reculée dans les contrées lointaines de Pointe du Lac, elle n’a qu’un seul but, mettre en avant la vie étudiante sur leur campus.
  • «Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin»
    La FAC, c'est l'asso qui fédère la vie étudiante. Elle chapeaute une quinzaine d'associations pour nous rendre la vie plus cool, plus sympa. Souvent, on pense que les associations étudiantes n'existent que pour s'amuser, et bien, c'est le moment de prouver le contraire.
  • L'UNEF : représenter, informer, défendre !
    Vous les avez souvent croisés à l'UPEC, tracts en main, avec des auto-collants pleins leurs vestes et blousons : ce sont les militants de l'UNEF, le premier syndicat étudiant dans les universités françaises. Mais qui sont-ils exactement ?
  • Tous ensemble grâce à l’AFEV
    Une main qui en tient une autre est l’image qui nous vient à l’esprit lorsque l’on pense à l’AFEV. L’Association de la fondation étudiante pour la ville, qui a été créée en 1991, a pour but de lutter contre les inégalités sociales et l’isolement.
  • Protégez les droits de l’Homme dans votre université !
    L’Antenne Jeunes Amnesty International UPEC est une association qui a pour objectif de défendre les droits de l’Homme sur le campus de l’université. Mais une asso différente de celle qu’on connait !
  • Heda, une étudiante de parole et d’action !
    Récemment bénévole à « Amnesty international » et au « Pain quotidien », Heda est une jeune étudiante pleine de générosité et de persévérance.
  • Oyez Oyez étudiants de l’UPEC , la joute verbale est déclarée!
    L'association AD Process a comme mission de faire connaître le Master 2 Droit des Contentieux et de l'Exécution auprès des étudiants en droit. Et pour ce faire, elle dispose d'une méthode plutôt originale et ludique : faire des joutes verbales.
  • Entretien avec Paula Petit, membre de l'APESH
    Paula Petit est vice-présidente communication au sein de l'APESH (Association pour les Étudiants en Sciences Humaines).
  • Wake Up AEI : le porte-parole des étudiants d'AEI
    Wake Up AEI est une association universitaire créée par et pour les étudiants d’AEI. Wake Up AEI a un triple objectif: social, éducatif et culturel. Présente sur les réseaux sociaux, cette association semble s’être bâtie une solide réputation auprès des étudiants de l’UPEC.
  • Et si on menait une French Life In Paris !
    L’inspiration vient des Anglais. FLIP veut réunir tous les étudiants étrangers pour les soutenir dans leurs difficultés d’intégration. Créée il y a à peine un an après une expérience Erasmus riche en échanges chez nos voisins britanniques, l’association continue son petit bout de chemin et veut croire en l’avenir.
  • ALUMNAEI, en route pour la reconnaissance d’AEI
    ALUMNAEI a été créé récemment en vue de former un réseau d’anciens étudiants. Ses fondateurs sont 6 étudiants de la filière Administration et Echanges Internationaux qui sont bien déterminés à insérer les diplômés AEI dans le monde professionnel.