Vous êtes ici : Langue FRUniversitéActualités

  • Recherche,

Le projet « one health : un monde, une santé » labellisé par la Région Ile-de-France au titre des Domaines d’Intérêt Majeur (DIM)

Publié le 2 mars 2017

La Région a labellisé le 15 décembre 2016 ses nouveaux DIM pour la période 2017-2020, suite à un appel à projets lancé pour identifier les sujets en émergence et susceptibles de générer des innovations. Le projet « one health : un monde, une seule santé » (1health) est l’un des neuf projets retenus directement, sur plus de 60 présentés.

projet « one health : un monde, une santé »
projet « one health : un monde, une santé »
Date(s)

le 15 décembre 2016

Un concept regroupant santé environnementale, santé humaine et santé animale
Dirigé par un comité de pilotage associant EnvA-Inserm-UPEC-ANSES-CEA-INRA, les partenaires initiateurs du projet, « 1 health »  visent à renforcer la thématique infectiologie humaine et animale en Île-de-France. Il a pour objectif le développement de nouveaux concepts, notamment en vaccinologie, et l’intégration d’une dimension sociale et économique à la santé.
Il se fonde sur la triade santé environnementale, santé humaine et santé animale, domaines indissociables compte tenu de leurs étroites interactions. Le concept « une seule santé » a en effet émergé dans un contexte de changement climatique, de croissance démographique à l’échelle mondiale, de raréfaction des ressources naturelles, de pression sanitaire mouvante, dans la population humaine comme dans les populations animales.

Ce projet scientifique d’envergure cible les actions développant simultanément les axes dépistage-surveillance-traitement-prévention-prédiction, tout en prenant en compte la demande sociétale. Il vise à croiser les recherches entre acteurs d’institutions différentes, et à conduire à des améliorations diagnostiques, préventives ou thérapeutiques applicables rapidement (face notamment à des émergences, ré-émergences).

Le projet repose également sur le triangle recherche, innovation, éducation, moteur dans la création d’entreprises et d’emplois.

La mise en commun de compétences via un consortium de grande ampleur
Un large consortium, regroupant l’ensemble des institutions travaillant en infectiologie en Île-de-France : Communautés d'Universités et Établissements (COMUE), établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST), laboratoires d’excellence (labex), différentes agences, Assistance publique-Hôpitaux de Paris (APHP), est associé au projet. Des partenaires industriels et porteurs d’enjeux économiques, comme Medicen Paris Region ou la Société d’accélération de transfert de technologie SATT IDF innov, en lien avec Inserm Transfert, apportent également leur concours.

Le coordinateur scientifique de ce projet est Pascal Boireau, directeur du laboratoire de santé animale à l’ANSES ; l’EnvA et l’Inserm assureront le portage administratif du projet.

Plus de 100 scientifiques et techniciens mobilisés
Les partenaires impliqués sont divers :
Ecole nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA), Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), Institut national de la recherche agronomique (INRA), Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Commissariat à l’énergie atomique (CEA), Museum national d’histoire naturelle (MNHN), Institut de recherche biomédicale des armées (IRBA), Centre national de transfusion sanguine (CNTS), Santé Publique France, Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), COMUE Université Paris Est et université Paris Saclay, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (Hôpital Bichat et Hôpital Henri Mondor), Labex PARAFRAP, Labex VRI, Labex LERMIT, Universités Paris Diderot, Paris 13, Versailles Saint Quentin en Yvelines, UPEC (et plus spécifiquement l’Institut Mondor de recherche biomédicale IMRB et le Centre d'étude des discours, images, textes, écrits, communication CEDITEC).

Une recherche de grand intérêt régional
Le projet contribuera à soutenir une « task force » en infectiologie dans l’Île-de-France,  « hub » européen important tant au niveau des voyageurs que des marchandises, et permettra de faire émerger un réseau en infectiologie unique en France et de dimension européenne.
Le Conseil scientifique de la Région a jugé que « ce projet concerne un des grands domaines de surveillance sanitaire en Île-de-France et associe des acteurs complémentaires ».

> En savoir plus sur le site dim1health