Vous êtes ici : Langue FRUniversité

  • Formation,
  • Formation continue,
  • Vie de l'établissement,

L’UPEC ouvre son École internationale d’études politiques

Publié le 22 novembre 2019

Dès la rentrée 2020, l’École internationale d’études politiques (EEP) proposera des formations initiales et continues d’études politiques en licence, master et doctorat, valorisant l’interdisciplinarité, la professionnalisation des parcours et l’ouverture à l’international.

L’ouverture de l’École internationale d’études politiques à l’UPEC permet de renforcer la démocratisation des études politiques, de valoriser l’interdisciplinarité fondée sur l’exigence d’une haute culture générale, et de contribuer à l’aménagement du territoire francilien, par son installation à Fontainebleau, dont elle renforcera par ailleurs le pôle international (INSEAD, lycée international…).

Les formations de l’EEP :

Dès septembre 2020, l’École internationale d’études politiques délivrera :
- Une licence de science politique avec deux parcours : science politique et science politique à l'international, un parcours international sélectif composé de cours dispensés en anglais et permettant la maîtrise de trois langues vivantes étrangères.
- Une licence d’administration publique (3ème année), formation diplômante de préparation aux concours de la fonction publique et plus particulièrement ceux recrutant les attachés d’administration de l’Etat, les attachés territoriaux et les inspecteurs des finances publiques.
- Un master d’administration publique, parcours administration publique et gestion des collectivités locales qui forme le personnel d'encadrement des fonctions publiques nationale et territoriale et plus particulièrement celles et ceux qui souhaitent travailler au niveau local.
- Un master de politiques publiques, parcours affaires publiques qui forme des cadres, des experts et des chargés de missions impliqués dans la conception, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques publiques.
- Un master d’études européennes et internationales composé de deux parcours : le premier en action humanitaire internationale et le second, dispensé en français en anglais, en études socio-politiques de la globalisation. L’objectif du master est de permettre aux étudiants d’acquérir à la fois une perspective large des enjeux de la solidarité internationale ou du monde globalisé et une pratique du travail sur des projets de terrain.
- Des doctorats adossés au laboratoire interdisciplinaire d’études du politique-Hannah Arendt (LIPHA) en science politique, philosophie, droit, économie, gestion et sciences de l’éducation.

Des formations qui allient rigueur universitaire, ouverture à l’international et professionnalisation :

Les formations débouchent sur des doubles diplômes avec les universités Leuphana à Lüneburg (Allemagne), Babes-Bolyai à Cluj (Roumanie), de Catane (Italie), Saint-Paul à Ottawa (Canada) et Louvain (Belgique).
De nombreux accords d’échanges sont également signés avec d’autres universités étrangères permettant à chaque étudiant de suivre une partie de sa formation à l’étranger ou d’y effectuer des séjours d’études, dès la première année de licence. Certaines formations prévoient également un stage obligatoire à l’étranger. Enfin, l’école accueille chaque année des étudiants des universités partenaires, et des universitaires étrangers qui dispensent des enseignements en français ou en anglais, en licence comme en master.
Cette internationalisation est liée à une forte professionnalisation : dès la seconde année de licence, un stage est possible. Il devient obligatoire en troisième année. En master, les étudiants peuvent effectuer trois stages pour une durée maximale cumulée de 13 mois sur les deux années de la scolarité, permettant une véritable alternance de cours et de mises en situations professionnelles.


Des formations adossées au laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique-Hannah Arendt.

La plupart des enseignants de l’école sont chercheurs permanents au sein de ce laboratoire composé de 32 enseignants-chercheurs en science politique, économie, droit, philosophie, gestion, sociologie et sciences de l’éducation. Il accueille en outre une soixantaine de doctorants. Les recherches au sein du LIPHA sont organisées en deux thèmes : « Controverses éthiques et politiques » et « Gouvernance multiniveaux et action publique », et un axe transversal : « Histoire sociale des idées politiques ».
En licence et en master, certaines formations prévoient la rédaction d’un mémoire de recherche de fin d’études.
En seconde année de master, un enseignement de formation à la recherche est organisé afin de préparer nos étudiants à poursuivre leurs études en doctorat.


Une installation progressive à Fontainebleau

Ainsi structurée avec des formations et une recherche de haut niveau, l’école internationale d’études politiques déménagera progressivement au sein du campus Fontainebleau de l’UPEC. Les premières formations concernées seront les masters, potentiellement à l’horizon de septembre 2020. Les formations de licence resteront temporairement sur le campus de Créteil.