Vous êtes ici : Langue FRUniversitéActualités

Bientôt une Maison des Sciences de l’Environnement à l’UPEC

Publié le 7 juillet 2016

Lundi 4 juillet, Faten Hidri, Vice-présidente de la Région Île-de-France chargée de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, et Guillaume Poiret, Assesseur Patrimoine et Territoire de l’UPEC, ont visité le chantier de la Maison des Sciences de l’Environnement, dont la livraison est prévue pour février 2017.

Date(s)

le 5 juillet 2016

Amorcé en juin 2015,  le projet de construction de la Maison des Sciences de l’Environnement est inscrit au Contrat de projets Etat-Région 2007-2013. Il bénéficie d’un financement d’un montant de 15 millions d’euros entièrement assuré par la Région Ile-de-France.
La Maison des Sciences de l’Environnement permettra à l’UPEC de regrouper au sein du Campus Centre de Créteil les chercheurs travaillant sur la thématique de l’environnement, afin de faciliter les collaborations entre les équipes, de contribuer à la lisibilité de la recherche dans ce domaine et d’offrir à des entreprises du territoire une plateforme technologique de premier plan, ouverte à des projets de recherche en collaboration avec le monde industriel.

Les laboratoires faisant partie du projet sont :
-    Le LISA (Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques) ;
-    Le LEESU (Laboratoire Eau Environnement Systèmes Urbains) anciennement CEREVE Centre d’Enseignement et de Recherche sur l’Eau, la Ville et l’Environnement) ;
-    L’OSU-EFLUVE (Observatoire des Sciences de l’Univers- Enveloppes Fluides de la Ville à l'Exobiologie) avec ses 5 laboratoires fondateurs qui sont  le LISA, le LEESU, le CERTES (Centre d’Etudes et de Recherche en Thermique, Environnement et Systèmes), le département  SOLéO (Sol et Eau)  de IEES et le CEREA (Centre d’Enseignement et de Recherche en Environnement Atmosphérique).

La Maison des Sciences de l’Environnement comprendra des surfaces propres à certains des laboratoires, ainsi qu’un ensemble important de locaux, plateformes logistiques et plateaux techniques communs (Plateforme Régionale d’Analyse Multi Milieu des Micro-Contaminants « PRAMMICS », plateau de spectroscopie…) aptes à répondre aux objectifs partagés entre les différentes équipes de recherche (appels d’offres internes et externes, formation et valorisation). Un amphithéâtre de 150 places permettra en outre d’organiser des manifestations scientifiques et de couvrir un certain nombre de besoins de formation.

L’opération est conduite par le cabinet d’architecte AIA Associés,  sous la maîtrise d’ouvrage de la Région Ile-de-France, selon une démarche Haute Qualité Environnementale (HQE) visant une certification « NF bâtiment tertiaire ®». Le projet environnemental identifie quatre points très performants : les faibles nuisances liées au chantier, la gestion de l’énergie, l’entretien et la maintenance, ainsi que le confort hygrothermique. Par ailleurs, le projet est caractérisé par une conception bioclimatique (basée sur une orientation nord-sud d’un bâtiment compact), une mise à profit des vents dominants favorisant la ventilation naturelle ainsi que la sur ventilation nocturne des bureaux, un chauffage par réseau collectif urbain alimenté par 30% de biomasse, ainsi qu’une importante isolation extérieure.

Lors d’une visite officielle, Faten Hidri, Vice-présidente de la Région Île-de-France chargée de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et Guillaume Poiret, Assesseur au Patrimoine et Territoire de l’UPEC, ont pu constater la bonne avancée des travaux en présence de Jeannick Le Lagadec, conseillère départementale du Val-de-Marne chargée de la santé, de l'enseignement supérieur, de la recherche et de I'agriculture périurbaine.

Une centaine de chercheurs pourront donc occuper à partir de février 2017, ce bâtiment de 3700 m², qui sera à terme un équipement scientifique véritablement structurant pour la recherche, tant sur le plan régional que national.