Vous êtes ici : Langue FRRechercheValorisation de la recherche

  • Recherche,

Visite de la professeure Manijeh Razeghi à l'UPEC

Publié le 19 juin 2019

Le lundi 27 mai dernier à Sénart, la professeure Razeghi, une des principales figures scientifiques françaises dans le domaine de la science des technologies des semi-conducteurs, a honoré de sa présence la soutenance de thèse d'un chercheur du CERTES.

esipe-these
esipe-these
Manijeh Razeghi a été une pionnière dans le développement et la mise en œuvre des principales techniques d’épitaxie modernes. Après avoir dirigé, de 1986 à 1991, le Laboratoire des Matériaux Exploratoires à Thomson CSF ; elle est à la tête du Center for Quantum Devices à l’université Northwestern de Chicago.

Elle a obtenu de nombreux prix et distinctions. En 1987, à Londres, elle a reçu le prix Science and Technologies décerné par IBM. En 1995, elle est élue femme de l’année par la Society of Women Engineers. En 2018, elle obtient la médaille Benjamin Franklin décernée par le Franklin Institute dans le domaine de l’ingénierie électrique.

Lundi 27 mai, à Sénart, Manijeh Razeghi a participé en tant que rapporteur à la soutenance de la thèse sur travaux de Paul Louis Meunier, dirigée par le professeur Jean Félix Durastanti, qui portait sur l’optimisation des propriétés physiques des matériaux pour les composants électroniques. Les professeurs Bruno Martin (Université de Bourgogne), Anne Migan (Université Paris Sud), Olivier Riou (MCF UPEC) complétaient le jury.

Paul Louis Meunier a effectué ses recherches durant 20 années au Laboratoire Central de Recherches de Thomson Thales (Orsay) et plus récemment au CERTES (UPEC). Les résultats brillamment présentés lors de la soutenance mettent en évidence l’apport considérable de Paul Louis Meunier dans les applications industrielles des propriétés physiques des matériaux pour les capteurs électroniques ; en témoignent les publications internationales de renom et les nombreux brevets déposés (257).