Accès direct au contenu

UPEC

E-campus

Recherche avancée

Formations et inscriptions

logo_pdf

Site de l'Université > Université > Recherche


Accompagner le progrès scientifique

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami
  • Partager

Recherche

Véritable pilier de l’Université, la direction de la recherche met ses compétences au service des laboratoires. À la fois facilitateur, entremetteur et coordinateur, son rôle est multiple.

recherche
Encore embryonnaires il y a quelques années, les directions de la recherche sont devenues indispensables au bon fonctionnement des universités. Bernard Jacquet, directeur de la recherche et de la valorisation à l’UPEC, explique cette tendance: « Des compétences nouvelles sont aujourd’hui nécessaires pour permettre aux enseignants chercheurs d’être au meilleur niveau ainsi que pour aider l’Université à se positionner de façon pragmatique et réactive dans son environnement. » Ce qui se traduit sur le campus par plusieurs missions.

Appliquer la politique de recherche de l'université
La première est la mise en application de la politique déterminée par la direction de l’Université et le conseil scientifique. Ce qui signifie un suivi des grands chantiers (contrat quadriennal…) et la mise en oeuvre de partenariats avec les institutions publiques (Conseil général, ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche…). Ces actions s’accompagnent d’une caractérisation des activités de recherche du campus. Il s’agit d’identifier ses forces, ses faiblesses et son positionnement, en vue de proposer des voies d’amélioration et de tisser les liens adéquats avec les politiques territoriales.

Accompagner les chercheurs dans leurs démarches collaboratives
L’autre grand domaine d’activité touche à l’accompagnement des chercheurs dans leurs démarches collaboratives, depuis l’aide au montage de projets jusqu’à la gestion des contrats de recherche. « Nous les aidons à formaliser des réponses aux appels d’offre afin qu’elles soient conformes aux exigences des donneurs d’ordre, mais aussi à identifier en interne d’autres équipes de recherche susceptibles d’avoir un apport scientifique au projet », résume Nicolas Vautrin, chargé des contrats de recherche.
Au-delà du contenu scientifique, ces dossiers doivent préciser le contexte économique et social, et le caractère novateur du projet. Depuis la mise en place de ce dispositif à l’UPEC, le financement extérieur est passé de 1,6 million d’euros en 2009 à 3,6 millions d’euros en 2011. Ce rôle support passe aussi par le soutien aux colloques, le financement de post-docs, l’aide à la traduction et la publication d’ouvrages.

Valoriser la recherche
Enfin, la valorisation des recherches reste une priorité. Objectif : gérer le processus qui va de la production d’un résultat par un laboratoire à sa transformation en offre technologique exploitable. « Ce doit être au bénéfice du chercheur, de l’Université et des entreprises mais aussi, et c’est la finalité espérée, du territoire et des citoyens », explique Bernard Jacquet.
Première étape de ce parcours : la protection des résultats. Propriétaire d’une quarantaine de brevets, l’Université a lancé un audit visant à répertorier tout son patrimoine en technologies de l’information et de la communication.
Une aide à la création d’entreprises est également fournie. Plusieurs sont en cours, comme cette jeune start-up spécialisée dans la pose d’implants dentaires, qui devrait voir le jour cette année. Afin de dynamiser la maturation économique des projets de recherche les plus prometteurs, une société d’accélération du transfert de technologies (SATT) a été lancé dans le cadre du PRES Paris Est. Baptisée Île de France Innov, elle a ouvert ses portes le 25 janvier 2012.

Face à de telles missions, « tout l’enjeu est d’arriver à décloisonner les recherches sans perdre en qualité disciplinaire, confie Bernard Jacquet. Mais aussi de construire de bonnes relations de travail avec l’ensemble des métiers, de lutter contre les préjugés entre recherche publique et secteur privé, et d’accompagner le campus vers l’appropriation d’une véritable culture de valorisation. Cela demande du temps. »

Interview réalisée en partenariat avec le magazine La Recherche.
Rédaction : Jérôme Viterbo

mise à jour le 11 avril 2012

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

61 avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil Cedex France