Vous êtes ici : Langue FRRecherche

  • Recherche,

Religion et philosophie des lumières

Publié le 6 avril 2012 Mis à jour le 10 avril 2012

Nathalie Caron, professeure à la faculté des lettres, langues et sciences humaines, travaille sur l’histoire des États-Unis au laboratoire Imager de l’UPEC.

Caron

Caron

En combinant histoire intellectuelle et sociologie, Nathalie Caron s’intéresse aux transferts culturels. « Je cherche à comprendre par quels mécanismes les nouvelles formes de pratiques religieuses aux Etats-Unis puisent dans la modernité de la philosophie des Lumières », explique-t-elle.

Après un travail sur le républicain déiste Thomas Paine, elle analyse cette circulation d’idée au travers des écrits de Volney, auteur d’un ouvrage critique sur la religion, de manière à mieux saisir la façon dont les Lumières radicales françaises ont pu trouver un public sur le sol américain. Et ainsi mieux appréhender ce qui se passe en France ?

« Contrairement aux idées reçues, ces deux pays s’influencent mutuellement et ne sont pas complètement opposés dans leurs croyances, assure-t-elle. On retrouve notamment des similarités dans leur rapport à la laïcité ».

En savoir plus : Laboratoire Institut des mondes anglophone, germanique et roman (IMAGER)