Vous êtes ici : Langue FRAncien.ne étudiant.eIls ont choisi l'UPEC

  • Formation continue,

Myriam, assistante de prévention et de sécurité

Publié le 23 mai 2016 Mis à jour le 15 janvier 2018

Myriam, 35 ans, est assistante chargée de mission prévention et sécurité (APS) depuis 3 ans au sein du lycée polyvalent Jean Jaurès à Châtenay-Malabry. Elle s'est inscrite en licence professionnelle Éducation et prévention. Retour sur son parcours.

J'ai fait l'UPEC - Myriam, assistante de prévention et de sécurité

J'ai fait l'UPEC - Myriam, assistante de prévention et de sécurité

Comment la Licence professionnelle Éducation et prévention s’est-elle inscrite dans votre parcours ?
Mon chef d’établissement a eu connaissance de l’ouverture de cette formation et il me l’a proposée. J’ai pensé que c’était une vraie opportunité car je souhaitais me former sur le système éducatif français. Reprendre des études ne représentait pas une difficulté pour moi.

Quel est l’enjeu de reprendre ses études ? Qu’attendiez-vous de cette formation ?
J’ai initialement une formation en droit et je ne connaissais pas le système éducatif français. Je souhaitais donc connaître ses règles, ses enjeux, les projets que l’on peut mettre en place, les sujets tels que le harcèlement etc.

La licence a–t-elle répondu à vos attentes ?
Oui, tout à fait ! On a eu des professeurs de qualité et j’ai énormément appris.
C’était aussi intéressant d’échanger avec mes camarades de promotion, car d’un établissement à l’autre, les problèmes et les pratiques diffèrent.
Lors des séminaires, on a pu rencontrer des professionnels qui travaillent dans des conseils départementaux ou des services jeunesse et prévention. Ça ouvre des portes sur d’autres champs, d’autres métiers.

Qu'est-ce que la formation vous a apporté en termes professionnels et individuels ?
J’ai beaucoup appris : l’analyse de pratiques, l’organisation d’une réunion, les diagnostics, pour vous citer des exemples parmi tant d’autres. On a abordé des problématiques que l’on peut rencontrer dans nos établissements : la violence, les addictions etc. Tout ce qu’on apprenait en théorique, j’essayais de le mettre en pratique au sein de l’établissement. C’était donc vraiment concret.

Comment cette formation raisonne en termes d'emploi un an après ? Quelles perspectives nouvelles? Quels potentiels de formation ?
Depuis la formation, j’ai réactualisé mon CV ! J’ai regardé les annonces sur lesquelles je pouvais me positionner et j’ai eu deux entretiens. Je voulais surtout tester. Ça m’a donné envie d’évoluer, de m’ouvrir à d’autres horizons et je souhaite notamment commencer un master en formation continue en septembre 2016.
En terme d’emploi, je vais me mettre sérieusement aux recherches dans les services jeunesse, prévention, réussite éducative. Ce sont des secteurs en demande où l’on peut apporter notre formation et expérience professionnelle.

Quelles ont été les étapes de votre inscription en licence  ?
J’étais déjà en poste donc j’ai rempli un dossier avec l’avis de mon chef d’établissement et écrit une lettre de motivation. Je n’ai pas eu d’entretien, la sélection se faisait par dossier, c’est plutôt simple administrativement !