Vous êtes ici : Langue FRAncien.ne étudiant.eIls ont choisi l'UPEC

Michel, directeur de projets opérationnels

Publié le 19 mars 2012 Mis à jour le 15 janvier 2018

Grâce à la Validation des acquis de l’expérience (VAE), Michel, directeur de projets opérationnels à Saint-Gobain a transformé ses 26 années d’expériences professionnelles en master 2 Ingénierie des systèmes d’information et d’aide à la décision à la Faculté des sciences économiques et de gestion. Retour sur son parcours...

J'ai fait l'UPEC - Michel

J'ai fait l'UPEC - Michel

Quel est votre parcours initial ?

Après l’obtention d’un DUT en informatique et un stage de fin d’études dans le service d'aide à la décision d’un grand groupe publicitaire, je rejoins ma future épouse aux Pays-Bas et de ce fait, j’arrête mes études. Cette première expérience internationale (qui durera 5 ans) se révèle déterminante dans mon approche de l’informatique. De retour en France, j’occupe pendant 10 ans différents postes informatiques qui me permettent d’acquérir de solides connaissances techniques et de prendre conscience du niveau d’exigence requis par la distribution spécialisée. Depuis 11 ans, je mène des projets de changements technologiques mais également organisationnels dans différents domaines : marketing, internet, commerce et ressources humaines.

Qu’est-ce qui a motivé votre demande de VAE?

A 47 ans, j’ai ressenti le besoin de consolider mon parcours professionnel. Dans les grands groupes, la reconnaissance académique reste de rigueur. Mon projet de VAE a abouti en 2011. Actuellement en changement de poste, l’obtention du Master devrait accroitre mes possibilités d’évolution.

Pour quelles raisons avez-vous choisi l’UPEC ?

J’ai choisi l’UPEC sur recommandation et parce que le contenu du master 2 Ingénierie des systèmes d’information et d’aide à la décision de la faculté des sciences économiques et de gestion correspondait bien à mes expériences à la fois conceptuelles et pragmatiques des systèmes d’information. Je souhaitais également valoriser mon expérience dans le domaine de l’aide à la décision.  J’ai trouvé à l’UPEC une réelle volonté de rendre la démarche VAE accessible tout en maintenant un haut niveau de professionnalisme.

Comment avez-vous monté votre dossier ?

Mon premier réflexe a été de me rendre à l’université pour consulter des dossiers de VAE et ainsi comprendre la nature du travail attendu, notamment l’importance du tableau de concordances. Il s’agit en effet d’associer une étude de cas, une expérience à une unité d’enseignement.  C’est sur cette base que je rédige pendant mes vacances un premier dossier de VAE. Ce travail prépare les sessions d’accompagnement qui me permettent de présenter mes différentes expériences de manière descriptive en m’appuyant sur des bilans.

Quel financement avez-vous mis en place ?

La DRH de Saint-Gobain m’a soutenu dans mon initiative et a accepté de prendre en charge les frais d’accompagnement.

Comment s’est passé l’entretien avec le jury ?

Je pense avoir convaincu le jury par la qualité de mon dossier mais aussi grâce à mon enthousiasme ! Les questions posées étaient tout-à-fait pertinentes et m’ont permis de valoriser mon expérience, ma pratique du terrain, ainsi que ma maîtrise des fondamentaux du programme. Et quelle fierté, cette mention Bien !

Quel bilan faites-vous aujourd’hui de cette expérience ? Comment avez-vous mis à profit l’obtention de votre diplôme ?

Difficile aujourd’hui de mesurer l’impact de ce nouveau diplôme. Mon changement de poste n’interviendra qu’en Juin. La rédaction du dossier de VAE reste pour moi un excellent souvenir, l’occasion de prendre le temps de la réflexion et de faire le bilan de mon parcours aussi bien professionnel que personnel : Quels sont mes atouts ? Mes qualités ? Mes compétences ? Vers quel projet professionnel ai-je maintenant envie de m’orienter ?  La démarche demande beaucoup de ténacité et de motivation dans la durée mais je la recommande à tous.