Vous êtes ici : Langue FRAncien.ne étudiant.eIls ont choisi l'UPEC

  • Formation continue,

Luc, assistant de prévention et de sécurité

Publié le 25 mai 2016 Mis à jour le 15 janvier 2018

Luc, 54 ans, est assistant de prévention et de sécurité. Il travaille pour le dispositif classes enseignantes pour l'accueil des collégiens exclus sur le secteur de Créteil. Il s'est inscrit en licence professionnel Éducation et prévention. Retour sur son parcours.

Comment la Licence professionnelle Éducation et prévention s’est-elle inscrite dans votre parcours ?
J’avais été recruté comme assistant de prévention et de sécurité (APS) par les équipes mobiles de sécurité de l’académie de Créteil et j’ai appris rapidement qu’il était prévu de mettre en place une licence de professionnalisation du dispositif des APS. J’ai suivi ça de près et je suis arrivé là logiquement après avoir fait le travail d’APS dans un lycée pendant trois ans. Je voulais me professionnaliser, ce cursus correspondait tout à fait à mes souhaits et ça m’a permis de rester à l’éducation nationale encore aujourd’hui.

Quel est l’enjeu de reprendre ses études ? Qu’attendiez-vous de cette formation ?
Devenir professionnel dans le secteur de l’éducation et de la prévention pour l’éducation nationale. J’étais préventeur sur un lycée pendant trois ans, ça m’a passionné et je voulais passer le diplôme pour pouvoir avoir de nouveau accès à un poste de ce type. C’était une opportunité car il n’y a pas de métiers d’éducateurs à l’éducation nationale.

La licence a–t-elle répondu à vos attentes ?

Oui tout fait car c’est cette formation qui m’a permis d’accéder à mon poste actuel.
APS est un métier qui permet d’avoir une approche différente sur le décrochage scolaire, qui est plus éducative que pédagogique. C’est ce qu’on a appris en formation : bien connaître l’éducation nationale, les dispositifs, prendre du recul par rapport aux métiers qui existent et en même temps savoir faire le lien avec les autres structures.

Qu'est-ce que la formation vous a apporté en termes professionnels et individuels ?
La formation a permis une reconnaissance de mon travail car quand on travaille comme APS, on est un peu isolé puisqu’on a un métier qui n’existe pas ailleurs.
J’ai pu constater que j’étais sur la bonne voie par rapport à ce tout ce que j’avais pu mettre en place et j’ai été légitimé et convaincu que je pouvais faire ce métier là avec une reconnaissance professionnelle.    

Comment cette formation raisonne en termes d'emploi un an après, soit effectif ou en perspective ? Quelles perspectives nouvelles? Quels potentiels de formation ?
J’ai eu beaucoup d’entretiens d’embauches dans différents secteurs, notamment pour des postes d’éducateurs spécialisés dans la prévention du décrochage scolaire mais l’éducation nationale n’a pas voulu me laisser partir ! Ce sont des métiers qui commencent à exister dans les collectivités territoriales, les associations, il y a beaucoup de demandes. 
Je n’ai pas de projets de poursuite en formation, j’espère avoir l’opportunité de connaître d’autres dispositifs et de travailler dans d’autres structures.

Quelles ont été les étapes de votre inscription en licence  ?
Ça s’est fait de manière très simple avec le secrétariat de la formation, par téléphone et par mail. 

> En savoir plus sur la Licence professionnelle Éducation et prévention