Vous êtes ici : Langue FRAncien.ne étudiant.eIls ont choisi l'UPEC

Linda, chef de projet

Publié le 19 mars 2012 Mis à jour le 15 janvier 2018

Grâce à la Validation des acquis de l’expérience (VAE), Linda, chef de projet au Conseil général du Val-de-Marne, a transformé ses 6 années d’expériences professionnelles en licence Éducation, Travail, Formation à la Faculté de sciences de l’éducation, sciences sociales et Staps. Retour sur son parcours...

J'ai fait l'UPEC - Linda

J'ai fait l'UPEC - Linda

Quel est votre parcours initial ?

Je suis titulaire d'un baccalauréat administratif et d’un BTS de Commerce international.

Qu’est-ce qui a motivé votre demande de VAE ?

Mon expérience professionnelle (j'encadre une équipe de médiateurs scientifiques) est très éloignée de ma formation d’origine, je suis autodidacte dans mon métier. J’ai d’abord eu envie de combler des manques théoriques : me familiariser avec certains auteurs, apprendre à conceptualiser et théoriser des projets. Ensuite, il était important pour moi de faire reconnaître mon expérience professionnelle, d’en faire un atout, notamment pour obtenir un salaire correspondant à mon activité.

Pour quelles raisons avez-vous choisi l’UPEC ?

Après de nombreuses recherches, c’est à l’UPEC que j’ai réellement trouvé une écoute, de l’aide, des conseils. Enfin, la proximité avec mon lieu de travail était bien pratique.

En combien de temps avez-vous fait aboutir votre projet ?
2 ans environ.

Comment avez-vous monté votre dossier ?

Grâce aux conseils du service VAE de l’UPEC, j’ai trouvé le diplôme qui correspondait le mieux à mon expérience : la licence Éducation, Travail, Formation de la faculté de sciences de l’éducation, sciences sociales et Staps. J’ai ensuite présenté ma demande à mes supérieurs  hiérarchiques, puis à notre service formation. Après présentation et validation de mon projet par le responsable du diplôme, j’ai participé aux différents ateliers mis en place par l’université et j’ai élaboré mon dossier.

Quel financement avez-vous mis en place ?

Mon employeur a pris en charge la plus grande partie de ma formation, j'ai payé l'autre.

Comment s’est passé l’entretien avec le jury ?

Très bien ! Les cinq membres du jury ont su me mettre à l'aise et m’aider à vaincre mon stress. Les questions étaient claires et précises. Mon directeur de mémoire, Dominique Argoud, m'a beaucoup soutenue, conseillée et orientée. Et le fait d'avoir participé à un atelier pour préparer l'oral m'a beaucoup aidé. 

Quel bilan faites-vous aujourd’hui de cette expérience ? Comment avez-vous mis à profit l’obtention de votre diplôme ?

C'est une très belle expérience. Elle m'a fait gagner en confiance. J’ai pris conscience de mes compétences que j’avais tendance, à tort, à minimiser. Elle m'a donné de la profondeur et une meilleure compréhension de mon activité. Je situe désormais le domaine dans lequel je travaillais depuis des années dans un champ plus large, celui de la médiation scientifique dans l'éducation populaire et, plus largement, dans les politiques éducatives et sociales. Mon travail s'en trouve enrichi, puisque j’ai appris à allier expériences et concepts théoriques.  Enfin, grâce à l'obtention de ce diplôme, j'ai obtenu un changement de statut.